Yves Klein

Yves Klein avec Lévrier Afghan, 1959 photo par Charles Kilp

Yves Klein avec Lévrier Afghan, 1959

Biographie
Né(e) le : 28/04/1928
Lieu : Nice, France
Décédé(e) le : 06/06/1962
À l’âge de : 34 ans
Mouvement(s) Nouveau Réalisme
Nationalité Française
Spécialité(s) Peinture
Art de la performance

Né à Nice en 1928, Yves Klein est un artiste français de renom, connu pour ses œuvres innovantes en monochrome bleu. Il était très acclamé pour ses expérimentations audacieuses tournées vers la découverte de nouvelles techniques d’expression artistique.

Vie privée

Les parents de Yves Klein étaient peintres. Son père était spécialisé en peinture figurative alors que sa mère était une artiste célèbre pour ses peintures abstraites. Il avait une passion immodérée pour le judo et souhaitait ardemment devenir maître dans cet art martial. Le judo a été sa première expérience marquante avec la sphère spirituelle, ce qui a accru son attirance pour l’art. Il s’est marié avec Rotraut Uecker en 1962 à Saint-Nicolas-des-Champs à Paris. Klein est décédé jeune, à l’âge de 34 ans, suite à des attaques cardiaques répétées ; son fils est né quelques mois après son décès.

Carrière

A la fin des années 1940, Yves Klein a commencé à formuler ses premières théories sur la peinture monochrome. Il a vécu au Japon entre 1952 et 1953, perfectionnant son judo. Son intérêt pour le judo était immense ; il a même publié un livre sur les fondements de l’art martial. Cependant, il ne parvint pas à réaliser ses ambitions d’atteindre les sommets, dans le cadre de la Fédération Française de Judo. Il décida alors de se concentrer sur ses capacités artistiques et s’établit définitivement à Paris en 1954. La même année, Klein réalise son entrée publique, en publiant Haguenault Peintures et Yves Peintures, ses collections de monochrome : ces œuvres artistiques ont pour objet d’interroger le concept de l’illusion dans l’art. Cette collection de peintures a été exposée au Club des Solitaires ainsi qu’à la galerie Colette Allendy. L’époque bleue de Klein a démarré en 1957 lorsqu’il exposa Proposte Monocrome, Epoca Bluin, Milan (Propositions monochromes de l’époque bleue, Milan). Cette collection était composée de 11 œuvres non encadrées, peintes en ultramarine bleu. C’était la première fois que Klein consacrait l’exposition entière aux toiles en monochrome bleu. Il tint une autre exposition de cette collection de monochrome à la galerie Iris Clert à Paris : cet évènement a été célébré avec un lâcher de 1.001 ballons bleus dans les cieux de Paris. Klein a tenu maintes expositions dédiées à l’art de son monochrome ; il a aussi tenté des expérimentations audacieuses telles ces peintures de feu (peinture ignée), des techniques spécifiques de peinture au rouleau de pinceau ainsi qu’un style immatériel qui présente par exemple une pièce entièrement vide, affirmant à son public qu’il existe dans ce vide une sensibilité picturale dans son état brut (ou immatérielle). L’un de ses succès brevetés est cette formule bleue qu’il a conçue et qu’il a nommée IKB (International Klein Blue), couleur de bleu ultramarin. L’une des plus importantes rétrospectives de Klein a été l’exposition Yves Klein: Monochrome und Feuer (Yves Klein : monochrome et feu), qui a mis en avant les monochromes, la peinture de feu, des dessins architecturaux ainsi que l’espace immatériel qui existe encore dans la collection permanente du musée. En 1960, Klein, Pierre Restany et quelques autres ont fondé le mouvement des Nouveaux réalistes, devenu par la suite le Nouveau Réalisme.

Anecdotes

  • Klein est né dans la maison de ses grands-parents maternels.
  • Klein a vendu sa première Zone de Sensibilité Picturale Immatérielle pour 20 grammes d’or fin ; plus tard, il lança la poudre d’or dans les airs et fit détruire le reçu de l’acheteur. C’est cette affaire qui l’a mis sur la voie du concept de la sensibilité immatérielle.
  • Klein a souffert de problèmes cardiaques alors qu’il assistait au Festival de Cannes de 1962, durant lequel le film Mondo Cane (documentaire italien) l’a présenté comme artiste à part entière.

Artistes comparables

Références

Exemples d’œuvres de : Yves Klein

Anthropometrie (ANT 130) 1960 œuvre par Yves Klein

Anthropometrie (ANT 130) 1960

Sans titre, monochrome bleu, c.1961 (ikb73) œuvre par Yves Klein

Sans titre, monochrome bleu, c.1961 (ikb73)

Sans titre, l'anthropométrie, c.1960 (ant101) œuvre par Yves Klein

Sans titre, l’anthropométrie, c.1960 (ant101)

Navigate